mardi 22 juillet 2014

Les muffins chocolat sans gluten, avec gourmandise et noisettes

J'vais encore le répéter, parce que je le vis comme une torture (bon de moins en moins) mais je dois manger sans gluten pendant deux semaines. Pas pour le fun, pas parce que je me lance dans le sans gluten, non : parce que mon médecin soupçonne une intolérance, et que pour le savoir, mis à part faire un jeun de gluten puis le réintroduire violemment pour constater ou pas Bagdad dans ton ventre, y'a pas trop d'options selon lui.
Et puis je radote parce que j'suis de ces gens qui ont besoin d'être dans le partage, pour se sortir d'une situation qui lui déplaît. Et grâce à ça, j'ai été aiguillée vers de chouettes sites qui m'ont donné l'envie de croire un peu à la vie sans gluten.

Maintenant que je suis pâtissière (dit comme ça c'est la classe hein pas vrai?), je suis devenue un peu exigeante avec la texture, le goût et tout le reste, et j'ai l'habitude de travailler le blé, qui contient du gluten. Même gluten qui donne texture, élasticité ... Et qui permet notamment de faire de belles brioches et viennoiseries.

Mais on ne se laisse pas abattre pas vrai?

Comme je mange toujours du pain le matin normalement, j'ai donc trouvé bon de me faire des pâtisseries sans gluten pour le matin. Dis rien, j'suis pas au régime, et j'réfléchis pas encore aux indices de sucre, sinon j'men sors pas, chaque chose en son temps.

J'ai jeté tout d'abord mon dévolu sur une recette de muffins trouvée sur le net. J'ai fait des crêpes.
J'ai ensuite eu envie de cookies. J'ai créé des briques. Mon petit coté portugais tu vois.

Et j'ai décidé que j'aimais pas l'échec, et j'ai choisi d'oublier les recettes sans gluten et réadapter la recette de muffins que j'aime le plus, en retirant le blé, et en utilisant de la levure sans gluten.


A ma grande surprise, il sont DELICIEUX, mais vraiment. Ils ont le même goût, presque le même aspect. D'ailleurs tout le monde a voulu me les piquer mais je me suis sauvagement battue pour les garder, après tout, eux ils ont du pain le matin. Pas contente Délia.

Voici donc ma recette, que vous pouvez adapter en mode vegan si vous utilisez de la margarine!


Pour 6 gros muffins chocolat

- 100 g de farine (ici 1/3 de farines de pois chiches, 1/3 de riz complet, et 1/3 de Maïzena)
- 20 g de cacao en poudre non sucré
- 20 g de chocolat en pépites
- 40 g de matière grasse (beurre ou margarine)
- 84 g de sucre (raffiné ou non selon ce que vous avez dans vos placards)
- 1 oeuf
- 1 càc de levure sans gluten (car oui, la levure contient du gluten)
- 6 cl de lait d'amandes pour moi (végétal ou non, selon votre frigo)
- une poignée de noisettes

Mélangez d'abord bien le beurre et le sucre, afin d'obtenir un mélange aéré et homogène. Si vous avez un robot, laissez un peu tourner, le beurre sera bien foisonné et vous en gagnerez en moelleux ;-).
Ajoutez l'oeuf entier ; si ça fait de la bouillasse c'est normal, les deux ne sont pas miscibles à 100%.
Ajoutez ensuite vos ingrédients secs (farine, cacao, levure et sel) en alternance avec le lait.
Quand vous avez terminé, ajoutez votre garniture selon votre envie ! Moi ça a été carrés de chocolat et noisettes fraîchement cassées.
Garnissez des moules à muffins de caissettes si vous en avez (c'est mieux pour démoulez et laver), et remplissez aux 2/3 puis enfournez à 180°C pendant une 25 aine de minutes.


Le mieux est de surveiller au bout de 20 minutes, et de ne pas trop les cuire. Les miens avaient une croûte sur le dessus. Pour y remédier j'ai posé un chiffon dessus et avec l'humidité ambiante des jours d'orage, cette coque a disparu et laissé place au moelleux de mes petits cacaotés.


Je ne peux que vous conseiller cette recette, que vous soyez intolérants ou non, à vous de l'adapter à vos attentes et ingrédients, mais sachez qu'elle n'est pas capricieuse et donne de bons résultats. Elle saura donc contenter les intolérants, les tolérants, et plus génériquement les gourmands!! :-)


N'hésitez pas à la rendre plus rigolote en retirant le cacao pour une version nature, à changer la garniture pour des fruits secs, frais, des noix, des cranberrys avec du chocolat blanc ... A vous d'imaginer votre recette!



Alors alors, même sans gluten tu les croques mes muffins? ;)

Je vous embrasse, je retourne trafiquer mes recettes pour les dégluteniser.

Délia ♥




lundi 21 juillet 2014

Mes achats Léa Nature sur Ventre Privée : Que du bon et du pas cher!

J'ai un stand Léa Nature dans mon leclerc, mais je n'y mets jamais les pieds. Shame on me mais je préfère souvent acheter mes cosmétiques biologiques dans un rayon de biocoop qui sent le curcuma (t'as jamais senti cette odeur dans les magasins bio? ;) ) plutôt qu'entre deux caddies qui me bousculent et un gamin qui braille (et aussi la vieille aigrie qui met toujours son caddie devant toi alors que tu regardes le rayon tant bien que mal, j'ai toujours envie de l'atomiser celle-là, MOI VENERE? JAMAIIIIS).

Alors bon, à l'annonce de cette vente privée, je me suis dit que de chez moi je ne risquais pas grand chose à tenter le coup. De nombreux produits étaient soldés, ce qui m'a donc grandement laissé le choix de craquer mon slip.


Je me suis orientée vers des produits que je n'aurais certainement jamais acheté sans les promotions (de l'ordre de 50% sur tous les produits), qui rendaient les prix très très attractifs. Je n'ai rien payé plus de 3.5€. C'est dit.

La liste des invités est la suivante: 


Crème visage à l'onagre 3,5€ : Cette petite crème, certifiée bio, est parfaite pour les peaux normales à mixtes. Elle est présente dans un petit flacon pompe qui délivre la dose parfaite de produit pour hydrater un visage humain. Il me tarde de vous en parler très bientôt! Je parlerais d'ailleurs plus d'un fluide que d'une crème, tant elle pénètre bien!

Huile sèche nourrissante karité et amande douce 2,5€ : je me suis dit que pour s'hydrater après la plage et le sel, ce serait certainement un allié de taille, qui serait agréable à utiliser!


Sérum Eclat pour peau unifiée et teint lumineux 2,5€ : que de promesses! J'ai hâte de l'essayer, mais je suis plutôt prudente sur l'introduction de nouveaux produits dans ma routine, et j'y vais mollo! Je réserve donc ce sérum pour dans très bientôt ! Julie De friendly Beauty le place dans son top, je pense pouvoir me fier à son avis d'experte! Mon seul regret, c'est que ce fluide n'est pas bio, même s'il est naturel jusqu'au fond de lui même.

Sérum Eclat Grenade 2,5€ : le gros point d'interrogation de ma commande. Je ne crois pas aux miracles mais quand j'aurai essayé, je vous en dirai des nouvelles, parce que le programme "peau lumineuse et naturelle" ça me dit plutôt bien.

J'ai donc sélectionné un gamme de produits assez variés pour me faire un avis fidèle sur les produits de la marque, et éventuellement trouver de véritables must have à petits prix!

Pour le moment, la crème visage tente de se faire une place de choix dans ma routine, et c'est une insertion gagnante, mais ça, je vous en reparle bientôt, parce que ça mérite d'être mis en avant!

Alors, toi aussi t'as craqué ton boxer? T'as des trucs qui te font envie dans ce que j'ai commandé?


Des bisous mon poussin!

Délia ♥



samedi 19 juillet 2014

Chili Sin Carne : sans viande, mais avec du caractère!

Je sais il fait chaud, et c'est pas trop le moment de vous refiler l'idée de manger un plat qui va faire bouillir le sang dans vos veines.
Mais ce chili sin carne, c'est vraiment trop bon.

J'ai fait une petite recherche vite fait sur le chili con carne, pour connaître ses origines toussa, mais il s'avère qu'il ne vient même pas réellement du Mexique comme je le pensais mais du sud des Etats-Unis, Texas. Sauf que personne n'en est sûr.
Ce qui est certain, c'est que c'était un plat qui était considéré fut un temps comme une vieille bouillasse infâme, certains pensent même que la recette a été inventée en prison.
Pour d'autres, il s'agirait d'une façon de conserver la viande, avec les épices.

J'en ai mangé plusieurs des chili, et jamais personne n'a la même recette, c'est un peu comme la bolognaise. Y'en a qui l'aiment très épicé au point que tu puisses à peine le digérer, d'autres qui l'aiment doux et très aromatique.
La recette d'origine mentionne seulement de la viande et du chili. Mais la viande peut être de boeuf, de gibier, d'agneau... Certains pensent que c'est une hérésie d'y ajouter des haricots rouges au point de les mettre à part...

Je ne mange plus de viande depuis 5 mois maintenant, mais quand je me fais cette recette de Chili sin carne, j'ai la sensation qu'elle est là.
Parce que le chili a beaucoup de goût de par ses épices et aromates, qu'il est très consistant, et que la viande n'y joue finalement pas un si grand rôle que ça quand on le fait avec des haricots rouges.

Je réalise mon chili avec des haricots en boite, mais il paraît que c'est bien meilleur avec des haricots que l'on fait cuire soi même...


Pour 2 personnes (Si votre moitié est un carné, faites cuire de la viande à part dans un peu de matière grasse, et divisez en deux le mélange haricot/tomates avant de laisser mijoter)

1 petit boîte de haricots rouges
1 bel oignon
1 gousse d'ail
1 boite de pulpe de tomates (ou des tomates fraîches bien mures)
Coriandre moulue, piment doux ou tabasco, cumin, poivre et sel, persil

Je commence par couper finement mon oignon, d'abord dans la longueur puis dans la largeur, afin de réaliser de tout petits morceaux, qui cuiront facilement. L'oignon est très indigeste quand il est encore cru, pour ceux qui comme moi auraient un bidon en carton, ils doivent donc bien cuire, sachant que le chili n'est pas des plats les plus légers! Pour ce faire, je les fais revenir un long moment à feux doux dans de l'huile d'olive.
Lorsque vos oignons auront pris une teinte transparente, ils sont mous et cuits, vous pouvez alors ajouter vos haricots égouttés, avec l'ail, et les épices.
Les goûts sont très variés mais pour ma part j'ajoute environ une cuillérée à café de coriandre moulue, une de cumin, quelques gouttes de tabasco, quelques tours de moulin de poivres et de sel, et lorsque j'en ai, j'ajoute aussi du persil.
Ensuite, mélangez un petit coup et ajoutez votre pulpe de tomate, avant de laisser mijoter à feux doux pendant une vingtaine de minutes.
La sauce réduit un peu. Si vous voulez, vous pouvez goûter et ajouter des épices à votre goût.


Je le mange avec du riz basmati. Pour que la présentation soit alléchante, n'hésitez pas à y ajouter des branches de coriandre fraîche, pour ma part je n'en apprécie pas le goût mais j'aime son visuel flatteur!

C'est un plat très très nourrissant, et convivial. Si personne ne le dit, il n'est pas dit que quiconque remarquera l'absence de viande, ma maman n'avait même pas notifié en le mangeant (bon faut dire que je l'avais tellement épicé cette fois là que son palais devait être au bord de l'anesthésie).


Alors tous à vos marmites! Je sais pas pourquoi, ce plat me fait penser au Bayou, et me donne envie d'écouter du Buena Vista Social Club, si vous ne connaissez pas, pour un dîner c'est sympa à écouter et très ensoleillée, ces musiciens provoquent beaucoup de choses dans mon petit coeur! C'est un groupe qui fait de la musique avec ses tripes, qui a vécu comme tous les habitants de cette région, beaucoup de sinistres, mais qui ont toujours su en tirer le meilleur, comme dans la musique, leur exutoire.


Amusez-vous bien, passez un chouette week-end.

Mille baisers.


Délia ♥


vendredi 18 juillet 2014

Oh bah mint alors!

J'ai passé une année entière sans pouvoir me vernir les ongles parce que c'est formellement interdit dans le milieu de la pâtisserie, au cas où il serait écaillé et tomberait dans les préparations (et j'aurais pus leur dire qu'en tant que bonne addict au vernis ça ne serait jamais arrivé, ça n'aurait pas changé grand chose).
Mes vieux travers ont donc resurgi, à savoir que j'ai bien rongé mes ongles pendant un an. Pas de vernis + une masse de stress pas humaine, ça donne ça.
Donc même si l'envie me prenait parfois le week-end d'avoir de jolis ongles vernis, je me ravisais vite à la vue de mes boudins.

Et puis, maintenant que je suis en vacances, mes ongles ont eu le temps de pousser.
Le combo tranquilité + sommeil + végétarisme ont l'air de leur plaire, je n'ai pas eu un seul dédoublement, pas un seul petit qui a décidé de casser.
Ils ont poussé en un temps record et sont durs comme du béton!

Du coup, j'ai enfin mis le nez dans le kit de vernis offert à Noël par ma belle cousine (c'est comme ça qu'on appelle la femme de son cousin?), sur lequel je bavais sans pouvoir y faire grand chose.
J'ai pris la seule couleur qui me faisait de l'oeil sur le moment, à savoir un beau mint très froid de la collection satin, la teinte 450.


J'ai trouvé ça joli mais un peu neutre pour un retour dans le vernis, alors j'ai continué en recouvrant un ongle de chaque main avec un holographique kiko.
Et comme ça ne me suffisait pas, j'ai stampé quelques motifs en taupe.



Ca faisait des millénaires que je n'avais pas stampé alors le résultat est un peu approximatif, mais j'ai découvert que le motif graminée est vraiment un de mes préféré et que je n'hésiterai pas à le reproduire sur d'autres nail art! Pour info, le motif vient de mon kit de plaques gaals que j'avais acheté il y a de ça deux ans, je doute qu'on puisse retrouver ça maintenant.


Yé vous envoie des bisous, je retourne dans mon frigo je dégouline partout.

Mouak

Délia ♥

jeudi 17 juillet 2014

La force du petit vert scarabée

C'est rare qu'un fard fasse mouche dans mon coeur.
Je suis plus dans des associations de couleur que dans du monofard, et c'est donc la symphonie créée par les 2 / 3 / infinitude de fards que je dépose au creux de mon oeil qui m'intéresse, pas la singularité de chacun.

Fut très longtemps, quand agnès B t'envoyait des petits papiers avec 20 cadeaux par commande (un peu le principe Yves Rocher actuel), ma tata m'avait demandé si quelque chose m'intéressait. Du haut de ma vie d'adolescente abonnée aux boutons et fascinée par tout ce que je n'avais jamais le droit d'utiliser, j'ai choisi un joli fard vert. C'était la révolution, je me souviens qu'une double page était consacrée à ces monobules, qui selon le papier allaient changer ta vie en y insérant mille reflets.

A l'époque, j'ai commencé à mettre du noir autour de mes yeux, et j'ai donc vite oublié mon fard monobule vert, ça flattait trop mon teint, t'comprends.

Mais un beau jour, après ma période "OUAII GRAVE LE NOIR PANDA C'EST MAIIGNIFAIIQUE", j'ai commencé à me maquiller pour de vrai, avec du fard, sans entourer mon oeil comme le trésor sur une carte avec mon crayon noir.

Et depuis, je garde précieusement ce monobule, pour des jours où je veux envoyer le pâté.
Il est vert, certes, mais pas juste vert. Il est un peu métallisé sous certains aspects, avec une dominante froide, et sous d'autres, on découvre des reflets violets qui se marient divinement bien avec ce vert qui reste, un peu plus chaud. En fait, le plus simple pour vous est d'imaginer un petit scarabée vert : jamais un fard n'a aussi bien porté son nom.
Pour info, même si c'est un insecte, j'ai toujours trouvé les scarabées fascinants et j'ai même pleuré une fois petite parce que j'en avais écrasé un. *séquence émotion*









Pour mon maquillage, j'ai utilisé les violets de ma Candy de Sleek, et de ma BH cosmetics Take me to le brazil.
J'me suis pas cassé la nenette, j'ai appliqué ma base, puis j'ai posé le fard scarabée sur toute la paupière mobile en évitant le coin interne, pour y déposer mon vert clair.
J'ai ensuite appliqué au creux de ma paupière externe un violet foncé, que j'ai estompé vers l'intérieurs et l'extérieur et que j'ai renforcé en humidifiant mon fard.
J'ai ensuite appliqué un violet plus clair et irrisé au dessus de ma démarcation verte, et j'ai encore dégradé.
Pour finir, j'ai humidifié un fard bien foncé violet et j'ai dessiné un trait de liner.
Sans oublier la muqueuse, que j'ai assortie au dessus de l'oeil en humidifiant mes fards.
Après un coup de mascara, et une touche de gloss, sur un visage avec une pointe de blush, et roule ma poule!

J'ai envoyé le paquet niveau photos, mais j'suis pas encore sûre que ça suffise à témoigner de la beauté de ce fard. Son gros avantage, c'est qu'il est très compact et sec, il s'use peu et ne fait aucun chute.

Alors alors, il te fait faire boum dans ton coeur mon scarabée?

Délia ♥


mercredi 16 juillet 2014

Ma crème anti mosquitoes [C'est moi qui l'ai faite!]

J'avais, lors de mon dernier tour chez Aroma Zone, prévu tout mon petit nécessaire pour me prémunir contre la peste noire des étés heureux : les moustiques.
Ca  a l'air de rien, dit comme ça, mais quand tu pars dans les Charentes, dans la campagne, et que les moustiques font la taille de ton poing, quand ils te sucent ton sang c'est comme si t'allais faire un don du sang, et tu te retrouves avec un bouton façon boule de golf qui te gratte vers l'infini et au-delà.

Du coup, par sécurité (ou paranoïa) t'as tendance à écraser tout ce que tu croises.

Quand je suis tombée sur la recette du baume bu soleil j'ai absolument voulu essayer.
J'aime le bio, le naturel, mais depuis que je suis convertie, je n'ai pas pensé une seule fois à faire moi-même.
Et c'est bien connu on est jamais mieux servi que par soi-même.

Je n'ai pas suivi la recette à la lettre ; j'ai ajouté de la noix de coco en plus, je n'ai mis que de l'huile essentielle de citronnelle, et j'ai utilisé de l'acide salicylique comme conservateur.

Je dois dire que quand je l'ai fait, j'ai eu très peur du résultat ; il faisait chaud et le baume était liquide, comme de l'eau.

Et puis le temps se rafraîchissant, mon baume a pris la texture d'une crème.



Il sent bon, pour peu qu'on aime la citronnelle.
L'huile de noix de coco et le karité font la peau douce, et répareront les dégâts du soleil causés dans la journée en apaisant cette dernière avec l'aloe vera qu'elle contient.
La citronnelle peut aussi servir en traitement curatif, je garderai donc ma fiole dans la trousse à bobo pour appliquer avec un peu d'aloe sur les piqûres des vilains moustiques sanguinaires (et des tas d'autres bestioles aussi).



Je pense que cette première expérience, bien qu'un peu acrobatique parce que je ne suis pas fichue de suivre une recette, m'a donné très envie de continuer à me lancer dans la voix du fait maison, et ce ne sera certainement pas mon premier ni dernier!


Je retourne me droguer à son odeur délicieuse.

Des bisous mes lapinous ♥
Délia ♥