lundi 28 juillet 2014

Nail art fleuri, comme un liberty !

Quand tu bidouilles tes ongles, tu remarques assez vite que le reste de la population qui a pour habitude d'étaler son vernis sans même prendre soin de marque un belle lunule s'extasie devant peu.
Bon faut dire qu'à partir du moment où tu traînes sur le blog de Pshiiit, toi aussi tu t'extasies comme une bête. Ca a été mon premier pas vers le nail art, mon premier gourou, et je crois que ça m'a donné assez envie pour essayer des trucs, les louper, et recommencer ensuite, pour enfin arriver à quelque chose d'à peu près comme sur les images (en 200 fois moins bien, mais faut aussi savoir se satisfaire d'autre chose que de la perfection sinon on n'avance pas dans la vie).

Pis parfois, au delà de ses explications, de ses descriptions dingues de vernis au mille facettes, pshiiit t'apportes aussi la clé majeure : l'inspiration.

Donc moi, comme j'aime les fleurs, que j'avais acheté des pinceaux pour des nail art, et que j'avais du temps, j'ai ré essayé un nail art que j'avais déjà tenté de par le passé mais qui s'était avéré n'être pas une réussite totale.
Le nail art fleuri, un peu comme un motif liberty. C'est frais, c'est joli et ça passe bien avec un verre à la main le soleil.


J'sui nulle en gifs, j'ai pas pensé réussir à ce point en le réalisant donc j'ai pas fait de photos, mais je peux t'expliquer en quelques lignes comment procéder (Juste parce que j'suis sympa) :

1- Pose un vernis servant de base sur tous tes doigts. Oui, les 10. A la base c'est ce que j'avais prévu, mais j'ai eu un accident et j'ai fait 1 ongle en rose. Pour moi ça a été la couleur aquamarine (154) de chez Mavala. Une pure merveille, bien qu'opaque seulement en 3 couches fines. Il sèche vite, et c'est un joli vert d'eau rempli de micro paillettes vert/bleu/dorées selon les reflets du soleil.

2- Laisse bien sécher.

3- Prends 3 couleurs dont 2 dans les mêmes sous-tons et un blanc. J'ai choisi le Candy floss de mavala et le 447 kiko de la collection Satin Laquer (et un vernis blanc que j'ai peur de poser chaque fois tellement il sent fort le tipex et que je l'ai payé un euro). Commence par poser le plus clair en formant un rond pas très régulier. Prends ton pinceau et trempe le dans la couleur plus foncée et réalise des demi cercles à la one again : le mieu c'est que certains se croisent.
Enfin, ajoute quelques touches lumière avec du blanc, mais sans en rajouter des caisses.
Si tu en as envie, tu peux ajouter des feuilles à tes roses, au moyen d'un vert plus foncé.

4- Top coat et on emballe.




Bon la première rose que tu feras sera peut-être très moche, je ne veux pas te donner de faux espoirs. Mais quand tu réussiras, t'auras même tes potes mecs qui te diront : "c'est des autocollants?" (ils parlent certainement de nail patch). Et c'est là que tu répondras fièrement "Non c'est moi qui l'ai fait!"

Et toi alors, grande testeuse d'ongles ou frileuse du pinceau? :-)

Des bisous mes girafons et bon début de semaine!

Délia ♥ 



vendredi 25 juillet 2014

Féé Nature, l'adorable îlot tout bio, tout végé dans Paris

Voilà 5 mois que je suis devenue végétarienne, et le temps passant, sortir devient une galère. Je parle de sortir manger dehors.
Avant de devenir végétarienne, je n'avais jamais eu conscience de la pauvreté des cartes en ce qui concerne les plats sans viande ni poisson, mais j'ai réalisé depuis que la carte de ma pizzeria préférée ne compte même pas UNE pizza sans animal dedans, sauf la 4 saisons, que je déteste.
J'te parle même pas des autres restos, où t'as le droit à rien sauf salade verte et tomates mozzarella, sauf quand ils trouvent bon d'y rajouter du jambon de parme ou des anchois.
Donc voilà, j'en suis réduite à voir les sorties au restaurant comme une chasse au trésor infructueuse sur une carte qui ne m'intéresse jamais.
"Oui donc salut, je voudrais ce plat mais sans la moitié des ingrédients, ça l'fait?

Quand ma cousine m'a parlé de Fée Nature, j'ai trépigné d'impatience pour y aller. ENFIN un endroit où je pourrais manger sans regarder la carte mille ans avant de me rabattre sur un plat infecte.
Sauf que voilà, le doudou, les potes, personne n'a eu l'air de s'intéresser la moindre seconde à mon délire d'aller manger des graines dans un resto coincé au milieu de Paris.

Sauf que voilà, ma cousine végétarienne est revenue à Paris, ça a été la chouette occasion d'y retourner manger et de se retrouver entre filles avec ma maman.

Le restaurant est à deux pas des halles, donc très facile d'accès, sans pour autant être directement dans une rue toute moisie avec un marchand de chaussures made in china et un magasin de fringues tout aussi ragoutant.
On le trouve dans une rue un peu éloignée de l'épicentre des halles, à coté d'un adorable magasin pour enfants avec un immense luminaire plume qui me laisse encore rêveuse.

Chez Fée Nature, rien qu'à voir la devanture, c'est comme si t'étais ailleurs. Des petites chaises de jardin avec les tables assorties, du mobilier parfois hétéroclite, ouverte complètement, avec seulement du blanc et des touches de couleur un peu partout, surtout au sol, qui m'a tout de suite fait penser à Elmer l'éléphant de mon enfance !



Les personnes qui sont à la caisse sont très gentilles et ont expliqué le menu patiemment, même si je suis un peu nulle dans ce domaine.
Les menus ne sont pas très chers : comptez entre 10 et 13 euros selon ce que vous prendrez. Ca pourra monter un peu si vous faites du hors forfait, mais pas plus que 15€.

L'offre est différente chaque jour : des quiches et tartes, l'assiette fée nature, composée de plusieurs produits, le plat du jour, et des salades ainsi que des desserts.

Pour ma part, j'ai jeté mon dévolu sur du sans gluten (et oui, pas de bol, le plat du jour était composé de pâtes ! :-) ), avec une petite quiche courgette, une salade et sa vinaigrette citron/gingembre, et une part de cake citron.
Tout nous a été servi sur de jolis plateaux en bois.
On se sert son eau sur la table dans un joli pichet dans lequel flotte une petite rondelle de citron.





On a pu voir passer un sacré nombre de personnes pendant notre repas, et on a remarqué que toutes étaient très sveltes et élancées, à croire que le végétarisme est réservé à cette catégorie (ou bien que le végétarisme rend les gens sveltes?). Que des femmes! Allez messieurs, un peu de verdure ne vous tuera pas!

J'ai adoré ce petit restaurant, et je vous le conseille, si vous êtes adeptes de ce genre de régimes alimentaires ou que vous êtes tout simplement curieux!

Fée Nature se trouve au 69 Rue D'argout, et vous pourrez trouver plus de renseignements sur leur site ou leur page facebook!

Je vous embrasse fort, je file à la cueillette de myrtilles, mon stock est vide! ;-)

Délia ♥

jeudi 24 juillet 2014

She's like a rainbow ♪

Si il y a bien un moment dans l'année où on se doit de sortir la couleur, c'est absolument tout le temps.
Enfin selon moi.

Mais pour qu'elles soient belles, et vives et que tout le monde soit dans une humeur pour en profiter pleinement, mieux vaut attendre que ce soit l'été! Avec le soleil, la vivacité, la nuance, les nacres, tout deviendra plus beau, plus lumineux, plus joyeux.
Bien entendu, tu peux décider de n'opter que pour une couleur, ou un camaïeu de couleurs.
Mais ça c'est quand tu débutes dans la couleur.

Pour les rodées de la couleur, il y a le défi ultime. Il faut faire l'arc-en-ciel.

Et là tu te dis déjà "ça y'est, elle est partie trop loin, on l'a perdue, j'men vais".

Mais ne pars pas, fais pas ta tête de mule! Promis, on va bien rigoler!

Mon makeup n'a pas été chercher très loin, j'ai utilisé toute une rangée de couleurs de ma palette Take me to Brazil Rainbow de BH cosmetics (et j'ai enfin préparé un article sur elle avec des swatchs de couleurs et tout, pour que tu voies toute sa puissance divine). Et puis bon après j'ai tamponné des irisés, du plus foncé, enfin comme d'habitude j'ai fait ça à ma guise.

Pour un résultat plus rainbow, je pense que l'usage d'une base blanche aurait été parfait et aurait rendu la chose encore plus Wonderful, mais sachant que je suis sortie maquillée comme ça, on peut dire que c'était déjà pas mal niveau couleurs qui te déglinguent la rétine.











Par contre si quelqu'un vient tenter de me déloger les yeux pour trouver un quelconque trésor je lui pète les dents, on est pas dans SAW ici!

Keur Keur ♥

Délia ♥

mardi 22 juillet 2014

Les muffins chocolat sans gluten, avec gourmandise et noisettes

J'vais encore le répéter, parce que je le vis comme une torture (bon de moins en moins) mais je dois manger sans gluten pendant deux semaines. Pas pour le fun, pas parce que je me lance dans le sans gluten, non : parce que mon médecin soupçonne une intolérance, et que pour le savoir, mis à part faire un jeun de gluten puis le réintroduire violemment pour constater ou pas Bagdad dans ton ventre, y'a pas trop d'options selon lui.
Et puis je radote parce que j'suis de ces gens qui ont besoin d'être dans le partage, pour se sortir d'une situation qui lui déplaît. Et grâce à ça, j'ai été aiguillée vers de chouettes sites qui m'ont donné l'envie de croire un peu à la vie sans gluten.

Maintenant que je suis pâtissière (dit comme ça c'est la classe hein pas vrai?), je suis devenue un peu exigeante avec la texture, le goût et tout le reste, et j'ai l'habitude de travailler le blé, qui contient du gluten. Même gluten qui donne texture, élasticité ... Et qui permet notamment de faire de belles brioches et viennoiseries.

Mais on ne se laisse pas abattre pas vrai?

Comme je mange toujours du pain le matin normalement, j'ai donc trouvé bon de me faire des pâtisseries sans gluten pour le matin. Dis rien, j'suis pas au régime, et j'réfléchis pas encore aux indices de sucre, sinon j'men sors pas, chaque chose en son temps.

J'ai jeté tout d'abord mon dévolu sur une recette de muffins trouvée sur le net. J'ai fait des crêpes.
J'ai ensuite eu envie de cookies. J'ai créé des briques. Mon petit coté portugais tu vois.

Et j'ai décidé que j'aimais pas l'échec, et j'ai choisi d'oublier les recettes sans gluten et réadapter la recette de muffins que j'aime le plus, en retirant le blé, et en utilisant de la levure sans gluten.


A ma grande surprise, il sont DELICIEUX, mais vraiment. Ils ont le même goût, presque le même aspect. D'ailleurs tout le monde a voulu me les piquer mais je me suis sauvagement battue pour les garder, après tout, eux ils ont du pain le matin. Pas contente Délia.

Voici donc ma recette, que vous pouvez adapter en mode vegan si vous utilisez de la margarine!


Pour 6 gros muffins chocolat

- 100 g de farine (ici 1/3 de farines de pois chiches, 1/3 de riz complet, et 1/3 de Maïzena)
- 20 g de cacao en poudre non sucré
- 20 g de chocolat en pépites
- 40 g de matière grasse (beurre ou margarine)
- 84 g de sucre (raffiné ou non selon ce que vous avez dans vos placards)
- 1 oeuf
- 1 càc de levure sans gluten (car oui, la levure contient du gluten)
- 6 cl de lait d'amandes pour moi (végétal ou non, selon votre frigo)
- une poignée de noisettes

Mélangez d'abord bien le beurre et le sucre, afin d'obtenir un mélange aéré et homogène. Si vous avez un robot, laissez un peu tourner, le beurre sera bien foisonné et vous en gagnerez en moelleux ;-).
Ajoutez l'oeuf entier ; si ça fait de la bouillasse c'est normal, les deux ne sont pas miscibles à 100%.
Ajoutez ensuite vos ingrédients secs (farine, cacao, levure et sel) en alternance avec le lait.
Quand vous avez terminé, ajoutez votre garniture selon votre envie ! Moi ça a été carrés de chocolat et noisettes fraîchement cassées.
Garnissez des moules à muffins de caissettes si vous en avez (c'est mieux pour démoulez et laver), et remplissez aux 2/3 puis enfournez à 180°C pendant une 25 aine de minutes.


Le mieux est de surveiller au bout de 20 minutes, et de ne pas trop les cuire. Les miens avaient une croûte sur le dessus. Pour y remédier j'ai posé un chiffon dessus et avec l'humidité ambiante des jours d'orage, cette coque a disparu et laissé place au moelleux de mes petits cacaotés.


Je ne peux que vous conseiller cette recette, que vous soyez intolérants ou non, à vous de l'adapter à vos attentes et ingrédients, mais sachez qu'elle n'est pas capricieuse et donne de bons résultats. Elle saura donc contenter les intolérants, les tolérants, et plus génériquement les gourmands!! :-)


N'hésitez pas à la rendre plus rigolote en retirant le cacao pour une version nature, à changer la garniture pour des fruits secs, frais, des noix, des cranberrys avec du chocolat blanc ... A vous d'imaginer votre recette!



Alors alors, même sans gluten tu les croques mes muffins? ;)

Je vous embrasse, je retourne trafiquer mes recettes pour les dégluteniser.

Délia ♥




lundi 21 juillet 2014

Mes achats Léa Nature sur Ventre Privée : Que du bon et du pas cher!

J'ai un stand Léa Nature dans mon leclerc, mais je n'y mets jamais les pieds. Shame on me mais je préfère souvent acheter mes cosmétiques biologiques dans un rayon de biocoop qui sent le curcuma (t'as jamais senti cette odeur dans les magasins bio? ;) ) plutôt qu'entre deux caddies qui me bousculent et un gamin qui braille (et aussi la vieille aigrie qui met toujours son caddie devant toi alors que tu regardes le rayon tant bien que mal, j'ai toujours envie de l'atomiser celle-là, MOI VENERE? JAMAIIIIS).

Alors bon, à l'annonce de cette vente privée, je me suis dit que de chez moi je ne risquais pas grand chose à tenter le coup. De nombreux produits étaient soldés, ce qui m'a donc grandement laissé le choix de craquer mon slip.


Je me suis orientée vers des produits que je n'aurais certainement jamais acheté sans les promotions (de l'ordre de 50% sur tous les produits), qui rendaient les prix très très attractifs. Je n'ai rien payé plus de 3.5€. C'est dit.

La liste des invités est la suivante: 


Crème visage à l'onagre 3,5€ : Cette petite crème, certifiée bio, est parfaite pour les peaux normales à mixtes. Elle est présente dans un petit flacon pompe qui délivre la dose parfaite de produit pour hydrater un visage humain. Il me tarde de vous en parler très bientôt! Je parlerais d'ailleurs plus d'un fluide que d'une crème, tant elle pénètre bien!

Huile sèche nourrissante karité et amande douce 2,5€ : je me suis dit que pour s'hydrater après la plage et le sel, ce serait certainement un allié de taille, qui serait agréable à utiliser!


Sérum Eclat pour peau unifiée et teint lumineux 2,5€ : que de promesses! J'ai hâte de l'essayer, mais je suis plutôt prudente sur l'introduction de nouveaux produits dans ma routine, et j'y vais mollo! Je réserve donc ce sérum pour dans très bientôt ! Julie De friendly Beauty le place dans son top, je pense pouvoir me fier à son avis d'experte! Mon seul regret, c'est que ce fluide n'est pas bio, même s'il est naturel jusqu'au fond de lui même.

Sérum Eclat Grenade 2,5€ : le gros point d'interrogation de ma commande. Je ne crois pas aux miracles mais quand j'aurai essayé, je vous en dirai des nouvelles, parce que le programme "peau lumineuse et naturelle" ça me dit plutôt bien.

J'ai donc sélectionné un gamme de produits assez variés pour me faire un avis fidèle sur les produits de la marque, et éventuellement trouver de véritables must have à petits prix!

Pour le moment, la crème visage tente de se faire une place de choix dans ma routine, et c'est une insertion gagnante, mais ça, je vous en reparle bientôt, parce que ça mérite d'être mis en avant!

Alors, toi aussi t'as craqué ton boxer? T'as des trucs qui te font envie dans ce que j'ai commandé?


Des bisous mon poussin!

Délia ♥



samedi 19 juillet 2014

Chili Sin Carne : sans viande, mais avec du caractère!

Je sais il fait chaud, et c'est pas trop le moment de vous refiler l'idée de manger un plat qui va faire bouillir le sang dans vos veines.
Mais ce chili sin carne, c'est vraiment trop bon.

J'ai fait une petite recherche vite fait sur le chili con carne, pour connaître ses origines toussa, mais il s'avère qu'il ne vient même pas réellement du Mexique comme je le pensais mais du sud des Etats-Unis, Texas. Sauf que personne n'en est sûr.
Ce qui est certain, c'est que c'était un plat qui était considéré fut un temps comme une vieille bouillasse infâme, certains pensent même que la recette a été inventée en prison.
Pour d'autres, il s'agirait d'une façon de conserver la viande, avec les épices.

J'en ai mangé plusieurs des chili, et jamais personne n'a la même recette, c'est un peu comme la bolognaise. Y'en a qui l'aiment très épicé au point que tu puisses à peine le digérer, d'autres qui l'aiment doux et très aromatique.
La recette d'origine mentionne seulement de la viande et du chili. Mais la viande peut être de boeuf, de gibier, d'agneau... Certains pensent que c'est une hérésie d'y ajouter des haricots rouges au point de les mettre à part...

Je ne mange plus de viande depuis 5 mois maintenant, mais quand je me fais cette recette de Chili sin carne, j'ai la sensation qu'elle est là.
Parce que le chili a beaucoup de goût de par ses épices et aromates, qu'il est très consistant, et que la viande n'y joue finalement pas un si grand rôle que ça quand on le fait avec des haricots rouges.

Je réalise mon chili avec des haricots en boite, mais il paraît que c'est bien meilleur avec des haricots que l'on fait cuire soi même...


Pour 2 personnes (Si votre moitié est un carné, faites cuire de la viande à part dans un peu de matière grasse, et divisez en deux le mélange haricot/tomates avant de laisser mijoter)

1 petit boîte de haricots rouges
1 bel oignon
1 gousse d'ail
1 boite de pulpe de tomates (ou des tomates fraîches bien mures)
Coriandre moulue, piment doux ou tabasco, cumin, poivre et sel, persil

Je commence par couper finement mon oignon, d'abord dans la longueur puis dans la largeur, afin de réaliser de tout petits morceaux, qui cuiront facilement. L'oignon est très indigeste quand il est encore cru, pour ceux qui comme moi auraient un bidon en carton, ils doivent donc bien cuire, sachant que le chili n'est pas des plats les plus légers! Pour ce faire, je les fais revenir un long moment à feux doux dans de l'huile d'olive.
Lorsque vos oignons auront pris une teinte transparente, ils sont mous et cuits, vous pouvez alors ajouter vos haricots égouttés, avec l'ail, et les épices.
Les goûts sont très variés mais pour ma part j'ajoute environ une cuillérée à café de coriandre moulue, une de cumin, quelques gouttes de tabasco, quelques tours de moulin de poivres et de sel, et lorsque j'en ai, j'ajoute aussi du persil.
Ensuite, mélangez un petit coup et ajoutez votre pulpe de tomate, avant de laisser mijoter à feux doux pendant une vingtaine de minutes.
La sauce réduit un peu. Si vous voulez, vous pouvez goûter et ajouter des épices à votre goût.


Je le mange avec du riz basmati. Pour que la présentation soit alléchante, n'hésitez pas à y ajouter des branches de coriandre fraîche, pour ma part je n'en apprécie pas le goût mais j'aime son visuel flatteur!

C'est un plat très très nourrissant, et convivial. Si personne ne le dit, il n'est pas dit que quiconque remarquera l'absence de viande, ma maman n'avait même pas notifié en le mangeant (bon faut dire que je l'avais tellement épicé cette fois là que son palais devait être au bord de l'anesthésie).


Alors tous à vos marmites! Je sais pas pourquoi, ce plat me fait penser au Bayou, et me donne envie d'écouter du Buena Vista Social Club, si vous ne connaissez pas, pour un dîner c'est sympa à écouter et très ensoleillée, ces musiciens provoquent beaucoup de choses dans mon petit coeur! C'est un groupe qui fait de la musique avec ses tripes, qui a vécu comme tous les habitants de cette région, beaucoup de sinistres, mais qui ont toujours su en tirer le meilleur, comme dans la musique, leur exutoire.


Amusez-vous bien, passez un chouette week-end.

Mille baisers.


Délia ♥